historique du Château de Kurozweki
- Résumé -

Le château, ancienne résidence nobiliaire, situé entre Szydlowo et Staszow en Petite Pologne, est l'un des monuments historiques polonais qui permet de surveiller les évolutions de style au cours des siècles. Les premières informations sur le château et sur son propriétaire proviennent de 1246 (Document du prince Boleslaus le Pudique). L'origine de la famille Kurozweki est difficile à déterminer. Les héraldistes supposent que c'est l'une des souches de la famille Poraj de Grande Pologne installée en Petit Pologne ou de la même souche que les Poraj de Chmielnik. D'après une autre hypothèse, les premiers propriétaires de Kurozweki proviennent de Bohème. Depuis le XIIIéme siècle la famille Kurozweki se lièrent avec la cour royale. Les Kurozweki exercèrent des fonctions publiques importantes.

D'après l'opinion de B.Guerguin(1924) et les recherches postérieures (1971-1976) menées par l'Université de Varsovie, le château fut édifié en deuxième moitié du XIVème siècle. Le prénom de son fondateur serait Dobieslaw ou Krzeslaw. Le château fut élevé au-dessus des marécages, sur un îlot. Les premiers bâtiments furent construits en bois et le mur ovale entourant ceux-ci était constitué de pierres cassées. A la fin du XIVème siècle on élèva une tour habitable quadrilatérale (du côté sud). Le terrain avoisinant le château du côté sud était entouré d'un rempart de terre.

Le château de Kurozweki est l'un des plus anciens châteaux en pierre. Le dessin de l'enceinte (l'ovale aplati d'un côté) classe cet édifice parmi les châteaux irréguliers. L’architectonique du château est analogue à celle que l’on peut trouver en Europe occidentale parmi les châteaux ovales allemands et les châteaux anglais du type "schell keeps". Au XVème siècle la famille Kurozweki jouait toujours un rôle important dans la vie de l'Etat polonais. Le château demeurait le siège principal de la famille Poraj de Petite Pologne mais il ne reflétait pas leur position sociale. Malgré le remplacement des bâtiments en bois par des bâtiments en pierre et malgré l'agrandissement du bâtiment côté Est, le château était toujours un " petit château de chevalerie ". Les bâtiments contigus au mur de l'enceinte formèrent un ensemble de bâtiments appelé dans la topologie de K.H. Clasen (architecte) : château aux bâtiments construits en bordure. Dans les années 1500 on démonta la maison en bois et on agrandit le bâtiment nord. C'était la dernière réfection du château entreprise par la famille Kurozweki. La modernisation suivante fut menée par Jan Lanckoronski qui devint propriétaire du château grâce au mariage avec Anna Kurozweki (après 1521). Jan Lanckoronski prolongea le bâtiment ouest vers le sud, édifia un bâtiment à côté du nord-ouest et une tour d'entrée tétraédrique à côté du sud. Actuellement la tour est incorporée à la partie ouest de l'aile de la façade. Ces deux édifices redonnèrent au château de Kurozweki de nouvelles valeurs militaires, mais à partir de ce moment-là les réfections suivantes allaient peu à peu effacer le caractère défensif du château.

Au milieu du XVIème siècle probablement les constructions hétérogènes du côté Ouest et Est furent transformées en deux ailes homogènes du château. Le processus de liaison des bâtiments du château fut terminé à la dernière décade du XVIIéme siècle. En 1745-1746 on éleva les deux étages de la galerie aux arcades du côté sud, ouest et nord de la cour, on unifia les niveaux des intérieurs, on éleva la cour et on exécuta l'entrée (la Porte Noire) dans l'aile Est. Vingt deux ans plus tard le nouveau propriétaire du château, Maciej Soltyk, qui épousa Anna, veuve de Stanislaw Lanckoronski, commença les travaux suivants. Il agrandit la tour de la porte d'entrée en la transformant en aile sud, modernisa l'aile est et les intérieurs des ailes ouest et nord. Devant l'aile sud il édifia un perron semi-circulaire et, un peu plus loin, deux pavillons. Ainsi la nouvelle aile du château, aile sud, devint aile frontale, partie principale. Sa façade est classée dans le style rococo, dit "à l'antique" mais on démontre aussi une certaine tendance au baroque froid.

Parmi toutes les transformations précédentes, cette réfection là dans le style baroque tardif eut la plus grande influence sur son aspect actuel. Elle transforma l'entourage du château et effaça son caractère gothique. L'identification de l'auteur de cette réfection baroque est très difficile. On cite souvent Ferdynand Nax comme son auteur mais cette hypothèse n'est pas confirmée par tous. Les changements suivants eurent lieu en 1811. (Les travaux qui furent entrepris jusqu'à ce moment-là furent insignifiants.)

Anastazja, femme d'Antoni Tomasz Soltyk, propriétaire du château, avec l'aide du jardinier Jan Zulauf ont fondé un parc paysager qui dans les années suivantes fut agrandit. Actuellement, le parc s'étend sur 5 h entre la rivière Czarna et son bras ouest. Il touche la cour, le potager, les champs et les prés. La réfection menée au XIXème siècle (1840-1847) par Pawel Popiel, propriétaire suivant, époux d'Emilia Soltyk, concernait surtout les intérieurs et la façade sans toucher à la silhouette du bâtiment. La dernière réfection du château fut exécutée en 1918 et comprenait avant tout la communication verticale du bâtiment, l'installation du chauffage central et de la canalisation. Le château demeura dans un tel état jusqu'à la réforme agricole en 1944, quand son propriétaire Marcin Popiel fut obligé de le rendre à l'Etat.

Le château fut utilisé jusqu'en 1969 et les pavillons jusqu'en 1975. A partir de 1971 on commença les travaux de conservation menés sous le patronage du Ministère de la Culture et des Arts. Actuellement, le château est la propriété de Monsieur Jean Martin Popiel.